Les dernières nouvelles ...
Accueil / Radioamateurs / Modification de matériel / Yaesu FTM-100, FTM-400… suppression simple des « plop-plop » dans la modulation

Yaesu FTM-100, FTM-400… suppression simple des « plop-plop » dans la modulation

Encore une reprise d’un article vu et issu de la sphère « amateur radio »…

_________________________________________________________________

Microphone Yaesu MH-48 (FTM-100, FTM-400…), suppression simple des « plop-plop » dans la modulation

Peut-être avec-vous remarqué que de nombreux possesseurs de Yaesu FTM-100 ou Yaesu FTM-400 avaient souvent des « plop-plop » au niveau de la modulation.
Certains conseillent même de tenir le microphone de côté…
Cela semble également être lié au timbre de voix des OM puisque certaines personnes ne génèrent aucun « plop-plop ».

M’étant penché sur le problème, j’étais parti sur l’idée de faire un filtre coupe-bas pour affaiblir la portion 100 à 200 Hz (les plop-plop étant généralement là) ou de remplacer la pastille électret.
Avant de faire quoi que ce soit, j’ai quand même voulu regarder comment était conçu le micro MH-48, bien m’en a pris !

Ouvrons tout d’abord le microphone

  • Dévisser les deux vis cruciformes en bas et à l’arrière du microphone.
  • Dévisser la vis au centre de l’attache en haut et à l’arrière du microphone.
  • Ouvrir « avec gentillesse » le microphone.
  • Enlever le connecteur blanc interne en bas du microphone, si possible, au lieu de tirer sur le fil, introduire un fin tournevis plat à la base de la partie amovible pour la soulever jusqu’à la déconnecter.
  • Une fois l’arrière du microphone enlevé, si vous êtes du genre stressé, je vous conseille de prendre un photographie de l’intérieur, cela pourra vous servir bien qu’il n’y ait aucune difficulté dans ce qui va suivre.

Sortons le circuit imprimé de la face avant du microphone (un tournevis cruciforme de petite taille est nécessaire)

  • Dévisser les deux vis à tête chromée qui se trouvent en bas du microphone.
  • Dévisser la vis à tête chromée qui se trouve en haut du microphone.
  • Dévisser la petite vis à tête chromée qui fixe l’interrupteur PTT sur un de ses deux trous (pour l’autre trou, c’est juste une sorte de ressort avec une patte qui dépasse qui vient fixer l’interrupteur – il faudra « gentiment soulever cette pièce pour enlever le circuit imprimé).

Soulever maintenant le circuit imprimé avec précaution pour ne pas arracher les deux fils noir et rouge qui vont vers la pastille électret.
Une fois le circuit imprimé dégagé, le poser de côté de manière à ne pas trop tirer sur les deux fils allant vers la pastille électret.
Avec un petit tournevis plat, faire levier avec douceur au niveau de la flèche orange afin de sortir la pastille électret et son entourage en caoutchouc.

En retournant le micro, faire tomber une sorte de pastille noire avec une partie coupée qui se trouve d’origine au fond du trou où se trouvait la pastille électret.

En fait il n’y aucun élément de type tissu qui empêche les plop-plop d’origine, juste cet élément plastique qui détourne les ondes sonores, la pastille ne voyant pas directement l’avant du microphone, curieux…
Une fois cette pièce enlevée, vous voyez à travers les trous qui se trouvent sur le microphone.

Voici maintenant la partie la plus ardue et la plus onéreuse

Trouver un morceau de tissu assez fin et découper dans celui-ci une rondelle.
Pour ma part, allant à la piscine une fois par décennie, j’ai sacrifié un vieux bonnet de bain (une vieille chaussette fera aussi bien l’affaire, propre de préférence, hi).
Mettre cette rondelle de tissu au fond du logement de la pastille électret puis repositionner la pastille électret avec son entourage caoutchouc dans le logement (attention aux 2 fils, ne pas les arracher et les positionner pour qu’ils ressortent vers le haut du microphone, voir la photo que vous avez du prendre au départ pour les positionner correctement).

Revisser en premier les 3 vis à tête chromée pour fixer le circuit imprimé sur la face avant du microphone.

Revisser (mais pas à fond) la petite vis à tête chromé dans un des deux trous de l’interrupteur PTT (voir la photo que vous avez du prendre au départ pour utiliser le bon trou).

Repositionner ce qui ressemble à une sorte de ressort à son emplacement d’origine, la patte de cet élément allant dans le trou libre de l’interrupteur PTT.
Visser maintenant à fond la petite vis à tête chromé qui fixe l’interrupteur PTT.

Il ne reste plus qu’à remettre l’arrière du microphone pour refermer celui-ci

  • Vérifier que la pédale du PTT est bien positionnée.
  • Positionner la partie arrière du microphone en regard de la partie avant.
  • Revisser les deux vis cruciformes en bas et à l’arrière du microphone.
  • Revisser la vis au centre de l’attache en haut et à l’arrière du microphone.

Voilà, si vous n’avez rien cassé, vous allez avoir une belle surprise, les « plop-plop » ont totalement disparu !

C’est à se demander pourquoi Yaesu n’a pas corrigé ce problème depuis des années.
Remplacer un bout de plastique par une pastille en tissu pour faire un coupe-vent, ce n’est pas bien compliqué.
Soit, il vous reste une rondelle en plastique en trop et un morceau de tissu ayant désormais perdu sa fonction d’origine, hi !

Pour finaliser

Aller sur la partie réglage de sensibilité audio microphone et tester différents niveaux en essayant à chaque fois avec des correspondants de préférence distants (plus le signal HF reçu sera faible et plus ils noteront des différences de niveau audio en fonction du réglage).

Le bon niveau peut être différent en fonction du tissu que vous avez utilisé, de votre voix et de la distance que vous adoptez entre le microphone et votre bouche.

Bon trafic à tous sans « plop-plop »…

_________________________________________________________________

L’article d’origine est sur ce lien.

%d blogueurs aiment cette page :