100 ans, les tests transatlantiques

100 ans, les tests transatlantiques

Le 12 décembre 1921, Paul Godley, 2ZE, a reçu le premier message radioamateur transatlantique à ondes courtes complet et vérifié jamais envoyé, d’une station basée à Greenwich, Connecticut ‘1BCG’. Cette réception a lieu lors du deuxième des quatre essais transatlantiques coordonnés entre l’ARRL et le RSGB, qui débutent le 7 décembre 1921 pour une durée de 10 jours.

Après son arrivée en Angleterre, l’installation initiale de la gare de Godley était à Londres. Cet emplacement s’est toutefois avéré inadapté car entravé par le QRN local. Avant de quitter Londres, Godley a discuté de ses plans avec Guglielmo Marconi et Harold Beverage, qui étaient également à Londres par coïncidence. Après une brève reconnaissance de l’Écosse, Godley, avec l’aide de la société Marconi basée à Glasgow, s’est finalement installé sur Ardrossan comme site pour mener ses expériences de réception. Pour ces expériences, Godley avait un permis spécial délivré par le GPO. Godley a utilisé un appareil de réception de pointe qui était un récepteur régénératif Paragon et un récepteur superhétérodyne Armstrong, d’où son surnom de “Paragon Paul”.

Au cours des prochains mois, Radcom inclura des articles détaillés sur l’histoire de la série d’essais transatlantiques et expliquant comment vous pouvez participer à un certain nombre d’événements célébrant leur centenaire.