Les dernières nouvelles ...
Accueil / Divers / Pour les amateurs de l’espace

Pour les amateurs de l’espace

Oxia Planum
for European Space Agency.

LE SITE D’ATTERRISSAGE D’EXOMARS 2018 A ÉTÉ PROPOSÉ

Oxia Planum a été proposé comme site d’atterrissage principal pour la mission ExoMars 2018.

ExoMars 2018, qui comprend un rover et une plateforme de surface, est la seconde de deux missions qui composent le programme ExoMars, mené conjointement par l’ESA et l’Agence spatiale russe Roskosmos. Le lancement est prévu pour mai 2018, avec un atterrissage sur la planète rouge en janvier 2019.

D’ici là, la sonde Trace Gas Orbiter et le module de démonstration d’entrée, de descente et d’atterrissage Schiaparelli seront lancés en mars 2016, et arriveront à proximité de Mars environ à cette époque-ci l’année prochaine.

Schiaparelli se posera sur Meridiani Planum. L’orbiteur étudiera l’atmosphère et servira de relais pour la seconde mission.

La recherche d’un site d’atterrissage approprié pour la seconde mission a débuté en décembre 2013, quand la question des potentiels sites candidats a été posée à la communauté scientifique. Pendant les douze mois qui ont suivi, les sites ont été évalués en tenant compte des contraintes d’ingénierie liées à la descente et à l’atterrissage, et du potentiel retour scientifique pour la mission. En octobre 2014, le groupe de travail pour la sélection d’un site d’atterrissage a finalement retenu quatre sites. 

Le but premier du rover est la recherche de preuves d’une vie martienne, passée ou actuelle, dans une zone qui comprend de vieux rochers et où l’eau fut un jour présente en abondance. Une foreuse peut extraire des échantillons jusqu’à deux mètres sous la surface. C’est un point crucial puisque la surface de Mars aujourd’hui est un endroit hostile aux êtres vivants à cause des sévères radiations solaires et cosmiques qu’elle endure. En cherchant en sous-sol, le rover a plus de chances de trouver des preuves qui auraient été préservées.

Les scientifiques pensent qu’une vie primitive aurait pu émerger sur Mars quand l’environnement de surface était plus humide, il y a plus de 3,6 milliards d’années. Les zones de dépôts sédimentaires stratifiés, enterrées ou récemment exhumées, offrent la meilleure fenêtre sur cette période importante de l’histoire de Mars.

Les sites candidats à l’atterrissage d’ExoMars 2018

Les quatre sites à l’étude – Aram Dorsum, Hypanis Vallis, Mawrth Vallis et Oxia Planum – ont visiblement subi l’influence d’eau dans le passé, et sont probablement de bons représentants des processus mondiaux à l’œuvre au début de l’histoire de la planète rouge.

Tous ces lieux offrent la possibilité d’atterrir sur un site scientifiquement intéressant ou d’en trouver un à moins d’un kilomètre du point d’atterrissage, avec de nombreuses cibles à portée de la traversée typique d’environ 2km envisagée pour cette mission prévue pour durer 218 jours martiens (chacun d’une durée de 24 heures et 37 minutes)

Pour les amateurs de l’espace

Source: F3CJ

%d blogueurs aiment cette page :