Les dernières nouvelles ...
Accueil / Divers / Protection de son transceiver contre les surtensions

Protection de son transceiver contre les surtensions

this time in French as I received many requests about this from French ops.

Pour protéger son transceiver contre les surtensions et les inversions de polarité, il suffit d’ajouter une diode Zener de 15V entre les 2 cosses + et – de la prise d’alimentation. Une inversion de polarité rend la diode passante et met le câble en court-circuit : le fusible fond et protège le poste. Une surtension de plus de 15V rend la Zener passante qui met le câble en court-circuit et le fusible subit le même sort.

Mais il y a un problème :  la zener doit supporter le courant très fort le temps que le fusible fonde. Si elle grille après quelques « fusibles grillés », elle ne protègera plus votre transceiver et vous ne le saurez pas. La solution vient en ajoutant un Triac qui sera déclenché par une zener protégée des courants importants par une résistance. Pour éviter que le Triac bascule lors de la mise sous tension, du fait des courants d’appel, on ajoute un tampon réalisé avec une capacité et une résistance.

Vous savez qu’il y a 2 types de personne : les optimistes et les pessimistes :

  1. les pessimistes lorsqu’ils n’ont plus de fusible n’utilisent plus le montage tant que le fusible n’a pas été remplacé.
  2. les optimistes qui ont grillé leur dernier fusible sont persuadés que le problème est résolu (d’ailleurs il ne vont pas redescendre de ce SOTA sans avoir trafiqué) et utilisent un morceau de papier d’aluminium ou tout objet conducteur qu’ils ont sous la main pour remplacer le fusible.

Comment protéger le transceiver des opérateurs optimistes ? En remplaçant les fusibles par des Polyswitches (fusibles réarmables).  Ce sont des thermistances non linéaires qui retournent à l’état conducteur une fois que le courant a chuté.

Plus de fusible à changer, le montage peut être protégé dans un boitier étanche.

Voilà le schéma :

schemeit-project-1-1024x383

nota: je n’ai pas la paternité de ce schéma, il a été maintes fois reproduit sous des versions différentes. Je reproduis ici la version que j’utilise, qui est la seule que j’ai pu identifier jusqu’alors utilisant des « fusibles réarmables ».

La suite à lire sur le site de : F5IYJ
protection de son transceiver contre les surtensions

%d blogueurs aiment cette page :