Les dernières nouvelles ...
Accueil / Divers / La pèche à la ligne en remplacement de la radio ?

La pèche à la ligne en remplacement de la radio ?

Pour résumer, telle est la question que l’on pourrait se poser dans l’avenir ?
Cet article très intéressant a été rédigé par Paul de ON6DP et est visible sur le site de ON5VL.

La NASA nous offre une prédiction du cycle 25. Si on se fie à ses prédictions, il ne nous restera plus qu’à remballer nos transceivers dans leurs cartons… Et aller à la pèche avec nos antennes !

En astronomie, le minimum de Maunder correspond à une époque, approximativement située entre 1645 et 1715, durant laquelle le nombre de tâches solaires (et son activité de surface) était significativement plus faible qu’aujourd’hui.

Greenwich Observatory, 28-inch-refractor & half-prism spectroscope
Le télescope de 28 pouces de E Walter Maunder et son assistant William Bower.
Photographie de David Edney, c.1895.
Reproduction avec la permission du Greenwich Heritage Centre

Edward Walter Maunder (1851-1928), se basant sur les recherches de F.W.G. Spörer, donna son nom à ce phénomène appelé « minimum de Maunder ».
En effet cette époque entre 1645 et 1715, correspond à une période où le climat terrestre était assez froid, appelée petit âge glaciaire. Le « minimum de Maunder » suggère que le climat terrestre est au moins partiellement dépendant de l’activité magnétique du soleil. Coïncidence frappante : il n’y a eu aucune tache solaire entre 1689 et 1700, à l’exception d’une seule en 1695, et celà correspond à la décennie la plus froide qu’ait jamais connu l’Europe.
Or l’activité solaire moyenne annuelle 2008 est la plus faible que nous ayons enregistré depuis plus de cinquante ans.

La propagation des ondes radio-électriques est intimement liée à l’activité du soleil. Un cyle solaire a une durée variable de 9 à 12 ans. La moyenne a généralement été établie à 11 ans.
Le Soleil est en constante activité durant ces cycles de 11 ans où les taches et les éruptions solaires se font plus fréquentes et plus intenses.

La suite est à lire sur ce LIEN

%d blogueurs aiment cette page :