Les dernières nouvelles ...
Accueil / Administrations ANFR ARCEP DGE / ARRL, recommandations de politique du spectre de l’ATC

ARRL, recommandations de politique du spectre de l’ATC

ARRL, recommandations de politique du spectre de l’ATC

L’ARRL a répondu aux recommandations de politique du spectre du Conseil Consultatif Technologique et exhorte la FCC à rétablir une étude sur le bruit de fond 2016 TAC

L’ARRL dit:
Dans les commentaires à la FCC sur une série de recommandations de politique de gestion du spectre, ARRL a déclaré que, même si certaines des recommandations du Conseil sont valables, il serait «hautement inapproprié» de généraliser l’application générale de ces recommandations dans tous les services de radio. Les commentaires, déposés le 31 janvier, faisaient suite à un avis public daté du 1er décembre 2017 dans ET Dossier n o 17-340. ARRL a profité de l’occasion pour inciter fortement la FCC à rétablir une étude sur le bruit de fond de 2016 de l’ATC, qui, selon l’ARRL, a apparemment été terminée avant même d’avoir commencé.
« En effet, il est difficile d’imaginer comment la Commission peut maintenant … suggérer l’adoption de principes spécifiques de gestion du spectre, incorporant des concepts comme l’immunité du récepteur, les HCTs, et les déterminations de température d’interférence sans avoir une bonne compréhension du bruit ambiant niveaux dans les environnements RF de base et les zones géographiques « , a déclaré la Ligue à la FCC.
L’ARRL a réitéré ses encouragements à ce que la FCC intègre les spécifications de performance des récepteurs dans la politique du spectre des États-Unis sur une base plus large. « L’ARRL accepte … qu’une augmentation de la densité d’utilisateurs du spectre est le résultat inévitable des nouveaux services sans fil », a déclaré la Ligue. « Étant donné que cette intensification de l’utilisation du spectre radioélectrique nécessitera de nouvelles superpositions de services radiophoniques dissemblables … dans un spectre de plus en plus partagé, il est nécessaire de s’écarter du modèle réglementaire traditionnel que la Commission a utilisé pour les attributions de fréquences. »
Selon l’ARRL, ce modèle a, presque sans exception, imposé des limites uniquement aux émetteurs, tandis que l’incapacité de certains récepteurs à rejeter les signaux hors bande «impose de nouvelles attributions dans les bandes adjacentes». approche holistique à l’ émetteur et les performances du récepteur. »
« exiger de meilleures performances des récepteurs ou des dispositifs RF sensibles est une exigence valable, raisonnable et attendue depuis longtemps », a déclaré ARRL, « mais le principal objectif de faire devrait donc être d’éviter les cas de l’interférence, pas seulement pour permettre la superposition de partenaires de partage autrement incompatibles dans le spectre déployé au détriment des titulaires.  »
Lire l’histoire complète de l’ARRL à
http://www.arrl.org/news/view/arrl-comments-on-technological -advisory-council-spectre-policy-recommendations

%d blogueurs aiment cette page :