Les dernières nouvelles ...
Accueil / Administrations ANFR ARCEP DGE / 28 jan 2017, Le premier vol de SmallGEO atteint son orbite

28 jan 2017, Le premier vol de SmallGEO atteint son orbite

Le premier vol de SmallGEO atteint son orbite

La nouvelle plate-forme  des télécommunications de l’ESA a été lancée pour sa première mission dans les premières heures de ce matin.

Le Hispasat 36W-1 satellite, basé sur la plate-forme SmallGEO, a décollé sur une fusée Soyouz à 01h03 GMT ce matin de Spaceport de l’Europe à Kourou, en Guyane française.

SmallGEO est la réponse de l’Europe à la demande du marché pour les plates-formes de télécommunications plus souples, modulaires. Elle marque la première fois que l’entreprise de fabrication de satellite allemand OHB System AG  maître d’œuvre pour une mission de satellite de télécommunications. Sa charge utile Hispasat marque le premier partenariat de l’ESA avec un opérateur espagnol.

Le satellite de trois tonnes a été libéré par Soyouz dans son orbite de transfert 29 minutes après le décollage, ce matin. Il va maintenant utiliser ses propres propulseurs pour faire son chemin vers sa destination finale au cours des prochaines semaines.

Il se dirige vers l’orbite «géostationnaire» à une altitude de 36 000 km au dessus de l’équateur, où il lui faudra une journée pour faire le tour de la Terre et dans ce cas à 36 ° W sur l’océan Atlantique.

OHB va tester la santé et les performances du satellite, assurant que la technologie sensible a été épargnée par la violence du lancement.

Après  ils vont remettre le contrôle de la Hispasat et le satellite commencera à fournir des services à large bande en Europe, en Amérique du Sud et les îles Canaries.

« Le lancement de cette première plate-forme SmallGEO marque un autre grand succès pour le programme de recherche avancée en systèmes de télécommunications, appelés ARTES, qui vise à renforcer la compétitivité de son industrie État membre grâce à l’innovation de l’ESA, » a noté Magali Vaissière, Directeur de l’ESA Télécommunications et Applications i

Un commentaire

  1. Pierre Rothenburger

    La phrase relative à la maîtrise d’oeuvre d’OHB est incomplète ( manque de verbe).Et de fait sans doute inexacte si l’on se souvient qu’OHB réalise déjà une grande partie des satellites GPS Galileo – non sans difficultés d’ailleurs puisque certains d’entre eux ont dysfoncionné voire sont perdus pour n’avoir pas pu être mis sur leur orbite assignée .
    Mais qu’à cela ne tienne: chapeau pour cette PME, jouant à présent dans la cour des grands (EADS, Thalès-Alenia, ..)!
    Pierre,
    F3WT.

%d blogueurs aiment cette page :