Les dernières nouvelles ...
Accueil / Administrations ANFR ARCEP DGE / 19ème symposium mondial des régulateurs

19ème symposium mondial des régulateurs

19ème symposium mondial des régulateurs

Les petits satellites, les stations de plate-forme de haute altitude (HAPS) et 47 GHz ont été parmi les sujets abordés lors du 19ème Symposium mondial des régulateurs organisé par l’UIT-D à Port Vila (Vanuata) du 9 au 12 juillet 2019.
Le document de base « Préparation à la CMR-19 – Comprendre les enjeux et l’impact des décisions à prendre » figurait parmi les documents de réunion dans lesquels la bande 47,0-47,2 GHz figurait parmi les bandes candidates des IMT-2020 (International Mobile Télécommunications) et 47,2-47,5 GHz pour les systèmes HAPS.
En ce qui concerne les petits satellites, le document dit:
À la CMR-15, une proposition concernant un nouveau point de l’ordre du jour de la CMR-19, intitulée «Examiner les modifications à apporter aux procédures de réglementation pour notifier les réseaux à satellite de manière à pouvoir accueillir des missions nanosatellite et picosatellite» a été soumise. La CMR-15 a décidé de ne pas inscrire cette question à l’ordre du jour de la CMR-19, car elle avait conclu que l’UIT-R pourrait mieux traiter cette question au titre du point 7 de son ordre du jour.
Étant donné que la taille d’un satellite est indépendante de la nature du service qu’il est censé fournir, un régime de réglementation simplifié doit être mis au point pour les satellites non OSG effectuant des missions de courte durée, indépendamment de la taille du satellite.
En outre, il est important de veiller à ce que tout fonctionnement par satellite des fréquences radioélectriques évite les brouillages préjudiciables aux systèmes et services existants et autorisés. Les deux bandes de fréquences au-dessous de 1 GHz envisagées pour l’attribution nouvelle ou améliorée au SOS (150,05-174 MHz et 400,15-420 MHz) sont utilisées pour une grande variété d’applications terrestres et spatiales, y compris à des fins de sécurité du ces bandes sont fortement utilisées de manière constante. Néanmoins, si de nouvelles attributions au SOS dans ces bandes de fréquences sont envisagées, elles ne devraient pas imposer de contraintes indues aux services en place.
Téléchargez le PDF ICI
Autres documents de réunion  ICI

%d blogueurs aiment cette page :