Les dernières nouvelles ...
Accueil / Divers / Une entreprise veut construire un ascenseur vers l’espace.

Une entreprise veut construire un ascenseur vers l’espace.

0320000008143476-photo-ascenseur-spatial

Une entreprise américaine basée dans l’Ontario vient de déposer un brevet pour un système d’ascenseur visant à faciliter le voyage dans l’espace. Un brevet qui ne signifie pas que la technologie sera mise en chantier de sitôt.

Après l’escalier vers le Paradis, l’ascenseur vers l’Espace ?

La société Thoth Technology pense avoir développé un tel système. Un brevet déposé en 2008 par cette dernière, qui a été validé en juillet dernier par l’USPTO, présente donc un ascenseur fonctionnant à l’aide de pneumatiques, prenant la forme d’une tour d’environ 20 km.

Son objectif : faciliter le voyage dans l’espace, en rapprochant les astronautes du ciel.

Au sommet de la tour se trouveraient des navettes spatiales qui permettraient de se rendre en orbite « en une seule étape », entraînant une économie de carburant d’au moins 30%, estime Brendan Quine, l’inventeur du concept et le co-fondateur de l’entreprise. Sans la contrainte de lutter massivement contre la gravité et la friction atmosphérique, les navettes pourraient se passer des réservoirs amovibles dont sont actuellement équipées les fusées, et qui sont largués dans l’océan lors de leur ascension.

ascenseur spatial


« Du haut de la tour, on pourrait voir l’anneau bleu de la Terre avoir une vue qui s’étendrait sur 1000 km » a déclaré, de son côté, la vice-présidente de Thoth Technology, Caroline Roberts. Outre le potentiel économique pour le secteur spatial, la tour pourrait également être utilisée à des fins touristiques.

Le brevet a également été obtenu en Grande-Bretagne et est en attente de validation au Canada. L’entreprise, qui avait déjà présenté un prototype de 7 mètres à New York en 2009, espère désormais en construire un nouveau de 1,5 km d’ici à 2020.

Une entreprise veut construire un ascenseur vers l’espace.

Source: F3CJ

%d blogueurs aiment cette page :