Les dernières nouvelles ...
Accueil / Divers / Loop magnétique portable home made type « Alex loop  »

Loop magnétique portable home made type « Alex loop  »

 Avec l’été me revient souvent l’envie d’opérations HF en portable. Personnellement, je n’aime pas trop me charger d’équipement à transporter donc le QRP me va bien. Reste à choisir également une bonne antenne compacte et efficace. La loop magnétique reste une bonne candidate en terme de compacité, encore faut-il une version facile à transporter donc démontable.

De multiples versions commerciales existent, en particulier la fameuse Alex Loop d’un design très simple, donc facile à reproduire. J’ai donc repris mes expérimentations de loops magnétiques qui datent de plusieurs années déjà et voici la version réalisée cet été.

20150810_174436
Optant pour un trafic dans la journée, je me suis fixé comme cahier des charges de couvrir les bandes du 40 au 10 mètres. Le compromis entre un bon rendement et une bonne compacité m’a orienté sur une boucle principale d’un diamètre de 1 mètre (plus modestement, disons plutôt que j’adhère au choix d’Alex, PY1AHD :-) ), que j’ai réalisée en coaxial de diamètre de gaine externe de 9 mm ce qui donne comme rendements 91% sur 10 m, 78% sur 15m, 46% sur 20 m, 21% sur 30m et 7% sur 40m (calculs fait à l’aide de ma feuille de calcul perso).

20150810_181347

Pour la boucle externe, si on veut éviter de rajouter un support horizontal, le coaxial doit être assez rigide pour pouvoir conserver sa forme. De ce fait, les coaxiaux à âmes multibrins type Ecoflex sont inutilisables donc j’ai opté pour du POPE H100 que j’avais sous la main (assez léger et âme monobrin).

Pour la boucle de couplage (diamètre 1/5 de la boucle principale, donc 20 cm dans le cas présent), le RG58 convient tout à fait.

Toujours à l’aide de ma feuille de calcul, pour couvrir les bandes du 10 au 40m, le CV doit pouvoir couvrir de 10 à 170 pF environ. Comme toujours pour limiter les pertes, il faut éviter de passer par un contact à friction dans le CV donc le mieux est de mettre en série les deux cages d’un CV double cages (l’idéal est le modèle type papillon – assez difficile à trouver – mais un CV double cages classique fait aussi bien l’affaire). En plus, la mise en série des cages augmente la tension d’isolement ce qui permet d’utiliser les CV de BCL en émission (tout en conservant des puissances raisonnables quand même mais on peut monter à 30 ou 40w en CW sur 40m ce qui est bien au-delà des spécifications nécessaires en QRP…). Je suis parti sur un 2×540 pF soit environ 12 à 260 pF mesuré au capacimètre une fois les deux cages mises en série. Pas exactement ce que je souhaitais car avec ce CV, je ne couvre que du 15 au 40 m et la capacité max est inutilement trop élevée donc ce CV sera à remplacer dans le futur ou je devrais faire sauter quelques lames … L’avantage de ce CV, c’est qu’il dispose d’une démultiplication déjà en place sur la cage, ce qui facilite grandement le réglage de la fréquence.

Le tube principal est constitué de trois sections emboitables de tube électricité gris d’un diamètre 25 mm (c’est pratique, ces tubes s’emboitent naturellement par une extrémité donc il suffit d’en acheter deux pour faire les trois sections).

Le collier d’attache du haut est thermoformé à partir d’une chute de ces mêmes tubes et fixé au coaxial avec des colliers rislan. Les tubes et les colliers thermoformés ont été peints en noir à la bombe.

La boite du CV a été thermoformée à partir d’un bidon de déodorant de litière pour chat (c’est cool, l’antenne sent super bon :-) mais la peinture ne tient pas trop sur ce genre de polypropylène, il faut d’abord la passer au papier de verre et mettre une couche d’apprêt avant de passer la teinte définitive, ça sera pour plus tard).

20150810_181457

En QRP, vu la faible puissance, on peut raisonnablement s’installer à proximité de la loop pour pouvoir la régler manuellement, une main sur le TX et l’autre sur l’antenne (l’accord est bien sur très pointu, ce qui confirme le bon Q). Comme d’habitude, on commence par régler à l’oreille en réception pour un signal maximal puis en émission pour le ROS le plus bas. Sur toutes les bandes j’ai pu obtenir un ROS de 1:1 (en extérieur, car en intérieur c’est très dépendant des masses métalliques environnantes).

20150810_174342

Lors du premier test en portable dans l’Allier (03) avec le FT-857 réglé sur 5W et alimenté par une batterie gélifiée au plomb de 12V 7Ah plus très jeune, j’ai fait successivement 3 QSO en CW sur 30m avec un G4, un OZ1 et un HB9 puis un QSO en phonie sur 15m avec un M0 qui était en mobile dans la banlieue de Londres et qui m’a passé 55 à 59 !

Les possibles prochaines étapes envisagées sont la modification du CV pour pouvoir monter jusqu’au 10m tout en conservant le 40 m et, si je trouve un peu de temps et de courage, une version avec moteur pas à pas piloté par Arduino pour utilisation à distance pendant les journées d’hiver … à suivre … !

En résumé, vous avez sans doute tout ce qu’il faut déjà sous la main ou pas loin, c’est simple et rapide à faire et ça marche à tous les coups alors si ce n’est pas déjà fait, essayer d’en construire une ! Bonne bidouille et bon trafic.

Olivier, F5RDS

Loop magnétique portable home made type « Alex loop  »

Source: ARP 75

%d blogueurs aiment cette page :