Les dernières nouvelles ...
Accueil / Radioamateurs / ESH3: Réparation – "Il faut arriver à point"

ESH3: Réparation – "Il faut arriver à point"

La liste de problèmes à régler s’amenuise peu à peu, un nouveau défaut ayant été solutionné: la sélection de l’atténuation dans la chaîne FI ne fonctionnait pas correctement, des quatre niveaux attendus seuls deux étant activés.
Une mesure sur le bus a rapidement permis de découvrir que le signal de commande du niveau 20dB d’atténuation était constamment actif. Un test sur la bascule de commande permet de vérifier que la sortie ne change pas de niveau. Le remplacement du 74LS273 est effectué, un support étant mis en place. Une nouvelle mesure montre que le défaut n’est pas totalement solutionné le niveau de commande étant seulement de 2.40V sur le bus. Le défaut ne peut provenir que du câble de raccordement et de fait une résistance de plus de 300ohm est mesurée entre la sortie de la bascule de commande et le bus.

Le démontage du support DIL à sertir permet d’identifier immédiatement l’origine du défaut: un début corrosion de la nappe certainement ici encore lié à la batterie de sauvegarde. J’avais pourtant bien nettoyé l’ensemble de la carte dans un bain destiné à éliminer le vert-de-gris et passiver la surface mais cela n’a visiblement pas suffit. 
Le support est enlevé, un connecteur 24 broches mis à sa place et une nouvelle nappe réalisée. Il va me falloir me réapprovisionnent en connecteurs DIL à sertir ! Un rapide test confirme l’efficacité de la réparation, et la récupération de 20dB perdus dans la chaîne de réception.
Je ne saurais trop conseiller aux heureux possesseurs d’un ESH3 ou d’un ESVP de dessouder au plus vite la batterie MemSAFT installée sur le carte CPU, celle-ci étant arrivée depuis longtemps en fin de vie et devant commencer à fuir et à oxyder tout ce qui se trouve autour. Il serait dommage d’endommager un matériel intéressant, difficile à dépanner et surtout se négociant encore à des prix élevés (bien trop de mon point de vue).
Les relais ont par la même occasion été testés fonctionnel, le défaut restant étant désormais très certainement le fait de l’atténuateur d’entrée, ou avec un peu de chance, seulement de sa carte de pilotage. A suivre…

ESH3: Réparation – "Il faut arriver à point"

La suite est à lire sur le site de : RX CONTROLS
ESH3: Réparation – "Il faut arriver à point"

%d blogueurs aiment cette page :