Les dernières nouvelles ...
Accueil / Divers / Dépolarisation et homogénéisation lumineuse :

Dépolarisation et homogénéisation lumineuse :

27 août 2015 4 27 /08 /août /2015 15:36

L’hiver arrive à grand pas et j’aimerais partager quelques astuces pour le vivre pleinement et agréablement :

 

Dépolarisation et homogénéisation lumineuse :

Comme toute onde électromagnétique, comme nous le savons, la lumière est polarisée.

(bleu du ciel, calcite…).

L’importance de l’intensité lumineuse sur le système nerveux central et la fatigue est acquise.

(Luminothérapie, perte de tonus hivernales…)

Dépolarisation et homogénéisation lumineuse :

Cependant, on peut constater au quotidien une différence énorme entre la lumière artificielle d’une pièce et la luminosité homogène de l’extérieur, quelque soit son intensité.

Bizarrement, même si l’on installe son bureau à côté d’une fenêtre, cela n’égale pas un grand bol d’air lumineux.

On constate, en tournant le regard rapidement vers l’extérieur puis vers l’intérieur de la pièce,

que les rebonds lumineux de l’ampoule du plafond sont trop fortement atténués.

Au dessus de nos arcades sourcilières se présente un point très lumineux excentré, et une zone plus ou moins homogène d’éclairage. On y ajoute, les ombres, les meubles,etc…

le cerveau dans une pièce est sans cesse sollicité par les contrastes.

Dépolarisation et homogénéisation lumineuse :

Dehors, nous nous affairons souvent la tête vers l’avant ou vers le bas, la luminosité entoure sans cesse tout la partie haute au dessus et autour de nos yeux. Il ne semble pas très utile d’avoir de la lumière en face ou en bas.

 

Remarquons d’ailleurs le réflexe des animaux lors d’une eclipse : ils se tourne dos à la lumière.

Même s’il peut y avoir un lien avec la protection de la rétine, le réflexe de l’être vivant est de ne pas surcharger de lumière le centre et le bas de l’oeil. D’où l’existence du nez ou museau (source d’ombre).

Il serait d’ailleurs intéressante de faire une étude sur les escargots dont les yeux sont en hauteur et sans ombre sur 360°.

Pour mieux le stimuler, peut-être pourrait-on envisager de créer une zone lumineuse au dessus des arcades sourcilières, sans ajouter d’ombres portées à celles déjà présentes;

Les lunettes ont l’avantage de présenter un support au bon endroit.

Je suis donc en train de tester un nouveau concept :

les lunettes dépolarisantes et homogénéisantes.

Il s’agit de fabriquer artificiellement un liseré réfléchissant non-lisse autour des branches et du haut de la structure des lunettes (exemple: papier alu froissé).

Dépolarisation et homogénéisation lumineuse :

Ensuite, il suffit de fixer sur chacune des 2 branches une mini-lampe LED, dirigée vers l’intérieur du liseré alu.

Dépolarisation et homogénéisation lumineuse :

Il y a donc réverbération vers le haut de l’oeil, et du fait que la surface éclairée est non-lisse, une multitude de rebonds lumineux différemment polarisés viennent solliciter le système nerveux central.

Dépolarisation et homogénéisation lumineuse :

Mon nouveau système est très efficace :

tout pendant que j’ai écrit cet article, je ne me suis pas endormie 😀

Dépolarisation et homogénéisation lumineuse :

Pistes d’amélioration :

A vrai dire la deuxième mini-lampe est optionnelle, car le liseré étant continu,et froissé, les rayons se propagent de manière homogène vers l’autre arcade.

On pourra imaginer, sur certaines paires de lunettes, utiliser directement le contour métallique de la structure s’il est suffisant par sa forme et son matériau.

Partager cet article

Published by F4GBV

Dépolarisation et homogénéisation lumineuse :

Source: F4GBV

%d blogueurs aiment cette page :