Les dernières nouvelles ...
Accueil / Administrations ANFR ARCEP DGE / CMR 2019, suite jours 7

CMR 2019, suite jours 7

Les débuts de la journée ont été un peu difficiles avec l’ajout d’une autre proposition AI-10 pour la CMR-23, visant à protéger les RNSS (Galileo, etc.) de l’usage d’amateur secondaire dans la bande des 23 cm. D’un point de vue amateur, il s’agit d’un élément WRC de niveau supérieur plus complexe et importun que d’un élément de travail CEPT local (qui a déjà commencé).

Les futurs services mobiles / IMT faisaient également l’objet de discussions dans la gamme des 3-18 GHz (y compris notre bande des 10 GHz). Un autre élément peut même affecter 241 – 700GHz. Il faudra un certain temps avant que la sélection à la baisse de l’ordre du jour de la CMR-23 soit approuvée par la conférence. Une journée bien remplie a ensuite été suivie par une foule de sujets et peu de signes de progrès.

AI-1.16 (5 GHz) a finalement commencé avec le détail de la bande de fréquences 5725-5850 MHz – où les radars amateurs et les radars primaires peuvent tous deux être affectés par l’introduction du Wi-Fi illimité. Certains groupes régionaux ont une vision «Pas de changement», alors que d’autres ont d’autres idées. C’est un exemple où le statut secondaire de service d’amateur a conduit à son exclusion des études portant sur cet élément.

AI-1.15: Il s’agit de l’élément de fréquence la plus haute – pour les bandes> 275 GHz. Assez ésotérique pour la plupart des gens, mais il se bat comme aucun autre, la surveillance de la Terre et la science s’alignant sur de nouvelles identifications (et non des allocations) pour les applications mobiles et fixes.

AI-8: Un élément WRC standard est AI-8 concernant les notes de bas de page sur l’allocation. Les pays sont régulièrement invités à supprimer leurs noms afin de simplifier la réglementation sur la radio. Cependant, comme ce fut le cas ici, il est trop souvent utilisé comme porte dérobée pour développer l’utilisation. Le principal responsable de cette situation est la multiplication des identifications nationales pour les services mobiles / IMT dans la gamme 3300-3400 MHz en Afrique, dans les Amériques, etc. – une attribution secondaire amateur dans d’autres régions.

50 MHz – AI-1.1: Une séance tardive visant à affiner un grand compromis (construit autour de la proposition de la CEPT) quasiment dénouée. Des discussions informelles et une assistance ont été prêtées aux personnes concernées et davantage de devoirs ont été demandés par le président. Le temps est également envahissant aussi. Ainsi, le titre accrocheur du blog de la semaine dernière intitulé «Ne comptez pas vos poulets (pour le moment)» est vraiment revenu à la maison!

 

%d blogueurs aiment cette page :